Conceptions pour une valorisation patrimoniale
Le lavoir de Ménars
 

Réhabilitation d’un lavoir du XIVème siècle sur le tracé de la "loire à vélo" à Ménars (Loir et cher)

 

Ce projet résulte d’une commande de la commune de Ménars, un village d’environ 1000 habitants situé en bord de Loire et connu pour son château de la Renaissance. L’objectif de ce projet était de redonner vie à un ancien lavoir datant du XIVème siècle récemment racheté par la commune. Le souhait de cette dernière était de valoriser ce patrimoine bâti, de le rendre accessible au public et d’en faire un nouveau lieu de halte sur le tracé touristique de «la Loire à vélo».
La contrainte majeure sur le site était de rendre accessible aux personnes à mobilité réduite, depuis la levée de la Loire, le lavoir placé en contre-bas. Le projet répond à cela par la conception d’une rampe. contrainte elle-même par la présence de la levée de la Loire, un ouvrage permettant de protéger le village contre une éventuelle crue. En effet, il est strictement interdit que la rampe vienne prendre appui dans cette levée, au risque de la fragiliser. Il a donc fallut apporter une réponse technique spécifique.

 

L'eau mise en relief
 

Aménagement d’une zone de loisir naturelle humide de 3,2 hectares en coeur de village à Pontlevoy (Loir-et-Cher)

 

Le site de projet se trouve en face de l’abbaye de Pontlevoy, élément patrimonial remarquable.

Le concept de l’aménagement est volontairement simple. Le site étant relativement plat, un jeu de topographie avec des « buttes » et des « creux » donne forme au projet. Les « creux » sont remplis d’eau et constituent les étangs tandis que les « buttes » aménagent des sortes de monticules végétalisés.

Trois étangs sont creusés sur le site. En fonction des saisons et des précipitations, les trois étangs ne deviennent tantôt plus que deux puis tantôt plus qu’un, la zone humide centrale se laissant inonder.

Par souci de simplicité de mise en œuvre et dans une démarche de développement durable, il y a un équilibre des déblais et des remblais effectués lors de la réalisation de l’aménagement. Ainsi toute la matière retirée pour creuser les étangs est ensuite ré utilisée pour former les monticules.

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

​© 2013 Site conçu et réalisé par Nicolas Orgelet //ingénieur paysagiste

L'utilisation des images et contenus est soumise à autorisation.

Ccopérateur de la CAE "Les chantiers de demain" - région Centre